Albanie - Festivals du Sud

Aller au contenu

Menu principal :

Programmation > 2017


albanie




    Ensemble folklorique national


arbana
L’Albanie ou « pays des aigles » partage ses frontières avec la Serbie, le Monténégro, le Kosovo, la Macédoine et la Grèce. Adossée à l’Orient, elle regarde l’Occident. Il s’ensuit une rare diversité de paysages distribués en grandes régions naturelles : les Alpes du nord, entre la frontière et le fleuve Drin. Crêtes aigues, versants abrupts et cirques glaciaires composent un paysage savoyard avec forêts de sapins et torrents. A l’est, du Drin à la frontière grecque, s’étend la région montagneuse centrale dont le sommet le plus élevé est le mont Korab. Puis s’étale une série de plaines littorales, alluviales et marécageuses.

Ouverte sur la mer Adriatique et au sud sur la mer Ionienne, l’Albanie présente plusieurs types de côtes. De Shkodër à Vlorë, règne un littoral bas, sablonneux, avec quelques éminences en forme de promontoires. La côte se découpe en petits golfes et étangs lagunaires. La montagne abrupte se baigne directement dans la mer, laissant un mince ruban de plages de sable blanc que borde une eau estivale tiède.

L’Albanie est pauvre, principalement à cause d’une économie en chantier permanent et de ses structures obsolètes. Les capacités du sol à produire ne sont pas en cause : les bassins intérieurs sont des terres à blé, à maïs, à betterave, à tabac. Les plaines côtières produisent du riz, du coton, l’olivier, la vigne, les arbres fruitiers et le sous-sol recèle aussi ses richesses.

Les Albanais, descendants des illyriens, ont une image qui repose sur 2 000 ans d’histoire, d’opinions formulées par des étrangers et des voyageurs : tous s’accordent à louer la bravoure, la franchise, l’hospitalité, le sens de l’honneur, l’honnêteté et la vivacité d’esprit. Ils ont conservé un vieux fond polythéiste. Si les superstitions, la croyance aux revenants, aux vampires et aux fées ont reculé, les diseuses de bonne aventure font toujours recette. L’identité albanaise se révèle dans l’art populaire où s’exprime son individualisme : maison, costume, danse et chant. A l’art de vivre rustique ou raffiné dont témoigne l’habitat, correspond la beauté des costumes traditionnels.

Les motifs décoratifs, le plus souvent géométriques, sont arrangés en forme de bandes présentant des effets colorés graduels allant du centre vers l’extérieur. Ils sont tissés, brodés, tricotés ou composés de cordons cousus. Les bijoux constituent le complément indispensable de la parure. Chaque région, chaque village, possède ses propres danses. Les chansons marquent les évènements de la vie quotidienne ou sont inspirées par la nature. Des instruments variés permettent de répondre à tous les types d’accompagnement. Ceux à corde sont pincés ou grattés avec un archet. Les instruments à vent sont principalement des flûtes à becs ou plusieurs tuyaux. Il existe aussi une sorte de cornemuse composée d’une outre en peau et de deux tuyaux. Quant aux instruments à percussion, ils sont très utilisés.
        
L’Ensemble folklorique « Arbana » est composé de danseurs, chanteurs et musiciens, représentant l’âme de ce pays riche en folklore traditionnel. L’Albanie dégage des parfums entêtants de plantes aromatiques. Terre de contrastes, c’est le jardin des Balkans, le jardin de l’Europe de demain.  

Retourner au contenu | Retourner au menu