Chili - Festivals du Sud

Aller au contenu

Menu principal :

Programmation > Archives > 2013



ENSEMBLE FOLKLORIQUE
«DANZARES LATINOAMERICANOS»

CHILI

Le Chili, pays de forme allongée dont la capitale est Santiago, partage ses frontières avec le Pérou au nord, la Bolivie au nord-est et l’Argentine à l’est. L'île de Pâques dans l'océan Pacifique, fait partie du Chili depuis 1888. Etant présent sur trois continents, l'Amérique du sud, l'Océanie et l'Antarctique, le Chili peut se définir comme étant un pays tricontinental.

Le nom du pays n’a, semble t’il, aucun rapport avec le mot espagnol « chile » qui désigne le piment. Ceci n'est pas tout à fait vrai. Certains historiens pensent toujours que ce nom vient de la forme étroite et allongée du piment en référence à la forme du pays.

Situé sur la côte pacifique de l’Amérique du sud, le Chili s’étire sur ses quatre mille trois cent kilomètres de long, du Pérou au cap Horn, avec une largeur moyenne de cent quatre vingt kilomètres. Des frontières naturelles isolent le Chili de ses voisins : il est séparé de l’Argentine par la cordillère des Andes, de la Bolivie et du Pérou par le désert d'Atacama qui est l’un des plus arides du monde.

C’est sous la direction de Victor Mora Carrera que le groupe « Danzares Latinoamericanos » a vu le jour à Santiago, en septembre 2007, à l'initiative d'un groupe de jeunes et de professeurs d’éducation physique, avec pour objectif de répandre les valeurs des danses traditionnelles et latino-américaines.

La mission que s'est fixée « Danzares Latinoamericanos » se devine dans leur représentation : fouiller, trouver, réunir dans un superbe spectacle un ensemble d’éléments culturels dispersés, en parcourant les quatre coins de ce pays. Ramener des vestiges touchants de ce nord qui fut bolivien et péruvien où survivent les cultures quechuas et aymaras avec leurs carnavals, leurs processions et leurs fêtes votives.

Débarquer dans la Pampa afin de connaître la vie de ces hommes à cheval. Faire renaître l'histoire de cette indienne belle, riche et pure qui conquit l'âme d'un noble espagnol et devint la vierge de La Tirana. Naviguer jusqu'à l’île de Pâques, partie extrême du Chili en plein Pacifique, avant de revenir vers le centre du pays et de retrouver la « cueca », danse traditionnelle nationale, dont chaque région possède sa propre version.

La musique folklorique du Chili est influencée par ses origines espagnoles, amérindiennes et africaines. La culture autochtone est aujourd'hui présente dans la musique à travers certains instruments, entre autres le « cameo », un tambour, et le « botuto », une sorte de trompette. La culture espagnole a permis l'introduction des instruments comme la guitare, les instruments à cordes, à vents et différents types de percussions, et de nombreux genres populaires dont le « galerón », le « corrido » et la « guaracha ». La musique de la région des Llanos, que l'on retrouve dans d'autres pays hispano-américains est un exemple de musique née à l'époque de la colonie espagnole. Tous ces instruments sont la base musicale de tous les « conjuntos criollos », petits orchestres créoles du pays, qui accompagnent les chanteurs de « joropo ».

Cette troupe va nous entraîner au plus profond et au plus beau d'une culture millénaire, que la modernité ne réussira pas à effacer.

Retourner au contenu | Retourner au menu