France - Festivals du Sud

Aller au contenu
Programmation > Archives > 2017


france




ensemble folklorique


nice la belle
Située entre mer et montagnes, capitale économique de la côte d'Azur, Nice bénéficie d'importants atouts naturels. Capitale historique du comté de Nice, elle a appartenu à la Provence avant de rejoindre les états de Savoie en 1388, faisant ainsi partie du royaume de Sardaigne à partir de 1720, l'un des États italiens pré-unitaires. Nice ne devint définitivement française qu'en 1860.

Le groupe « Nice la belle », créé en 1956 par Monsieur Francis GAG, écrivain et homme de théâtre, Majoral du Félibrige, à la demande du Maire de Nice, a pour mission de maintenir les traditions et présenter aux publics les plus divers, et les plus éloignés, une image vivante et colorée de Nice par la danse folklorique.

Les costumes sont des reproductions d’époque que Monsieur Francis GAG est allé rechercher dans les archives. Ils différent selon l’origine des danses interprétées : costumes du bord de mer à rayures rouges et blanches pour les pêcheurs et les poissonnières, bleues et blanches pour les fleuristes, lourds vêtements du haut-pays, costumes riches brodés pour les danses de cour et costumes de carnaval.

Les costumes portés par les garçons sont un corsaire noir avec des rayures rouges et blanches, une large ceinture rouge et une grande chemise blanche, et pour les filles, des jupes en toile avec des rayures rouges et blanches, une chemisette blanche, un corset de velours noir avec tablier, un châle en satin noir brodé ainsi que la capelina (grand chapeau rond et plat, en paille).

Le même souci d'authenticité fut apporté à la constitution du répertoire dans lequel figurent des rondes de mai et des danses du moyen et haut-pays, retrouvées au prix de patientes recherches dans les villages du Comté de Nice.

Le groupe se produit régulièrement pour les fêtes traditionnelles niçoises mais aussi pour de nombreux congrès internationaux qui se déroulent sur la Côte d’Azur. L’occasion est ainsi donnée aux visiteurs du monde entier, de constater que le Comté de Nice sait préserver et maintenir le précieux capital de ses coutumes et de son originalité.

Nice la Belle a remis au gout du jour les « baletis », ces bals traditionnels qui se déroulaient régulièrement autrefois dans les quartiers et les villages, et qui associent les musiques du Comté de Nice, aux danses piémontaises, occitanes et traditionnelles, pour le plus grand bonheur du public qui retrouve l’occasion de danser.

Les soixante membres du groupe niçois, musiciens, chanteurs et danseurs, menés par Monsieur Stan Palomba, leur directeur, remplissent leur rôle d’ambassadeur de leur ville, partout en France et à l’étranger.
Retourner au contenu | Retourner au menu