Indonésie - Festivals du Sud

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Programmation > Archives > 2012

ENSEMBLE FOLKLORIQUE « KTF RADHA SARISHA »
INDONESIE

La République d’Indonésie est le plus grand État archipel. Elle est située entre la péninsule d’Asie du sud-est et l’Australie, au point de rencontre entre les océans Indien et Pacifique. Elle est composée de plus de 17 000 îles, dont environ 6 000 habitées, de taille et de nature très diverses et réparties autour de l’équateur, donnant à ce pays un climat tropical.

Les plus grandes îles sont Java, Sumatra, Bornéo, la Nouvelle-Guinée occidentale et Célèbes. Java, île montagneuse et volcanique, n'est pas la plus grande île mais elle occupe une place centrale dans l'archipel. Ile la plus peuplée avec cent vingt millions d'habitants, soit plus de la moitié de la population du pays, on y trouve la plupart des grandes villes dont Jakarta, la capitale, dont est originaire le groupe « KTF RADHA SARISHA ». Le groupe est le ballet officiel de l’université de sciences sociales et politiques de cette ville.

Nation d'une grande diversité ethnique, l'Indonésie possède encore de nombreuses traditions culturelles vivantes. La musique la plus connue est celle du gamelan, un ensemble d’instruments de percussion métallique. Elle appartient aux traditions balinaise, javanaise et sundanaise.

La musique indonésienne est constituée de la musique propre aux groupes ethniques et religieux variés, peuplant la république d'Indonésie, et de la musique que ses citoyens reconnaissent comme appartenant à l'ensemble de la nation. Ce clivage est traversé par celui entre tradition et modernité : la musique javanaise recouvre aussi bien la musique traditionnelle (rurale, religieuse ou de cour), que la pop music. Une forme propre à un groupe peut être adoptée par les autres Indonésiens et devenir nationale. C'est le cas de genres musicaux originaires des Moluques, ou de chansons du pays batak du nord de Sumatra.

Tandis qu'à Bali le gamelan était depuis des siècles dédié aux cultes et aux temples, à Java, il était réservé aux cours royales. Aujourd'hui encore, les ensembles de gamelan de cour reçoivent une appellation, telle « Yogyakarta » signifiant « l'invitation vénérable à la beauté ». Il y a quatre cours royales à Java préservant la tradition des gamelans qui accompagnent les danses sacrées « bedaya semang » et « ketawang ».

L’ensemble folklorique « KTF RADHA SARISHA » de Jakarta possède un gamelan composé de huit musiciens disposant d’une variété d’instruments typiques comme des métallophones, des xylophones, des tambours et des gongs. A celui-ci se sont additionnés des flûtes de bambou et des chanteurs.
Danser en Indonésie, comme la plupart des arts d’exécution de l’Orient, est comme une forme de culte religieux. Aujourd’hui, avec les influences modernes des danses, les vieilles traditions et le drame sont encore préservés dans les académies d’art et les écoles de danse dirigées.
On retrouvera dans le spectacle de cet ensemble folklorique toute la diversité des arts populaires indonésiens ainsi que la richesse de magnifiques costumes traditionnels. Les danses masquées rythment un spectacle des plus étonnants qui vous conduit vers l’Orient précieux et raffiné. L’ensemble folklorique « KTF RADHA SARISHA » vous fera rêver grâce aux danses des îles d’Orient.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu