OUZBEKISTAN - Festivals du sud

MENU
MENU
Aller au contenu
ENSEMBLE FOLKLORIQUE NATIONAL  "SABO"
     OUZBEKISTAN


L’Asie centrale est une des régions du monde où les peuples se sont les plus mêlés. Le territoire actuel de l’Ouzbékistan a servi de lieu d’échanges. Il était le carrefour des grandes routes de la soie qui reliaient l’Europe à la Chine, via les oasis de Kokand, de Samarkand et de Boukhara.
Durant l’antiquité, les Ouzbeks entretenaient des relations commerciales et culturelles avec les peuples de Chine, d’Inde, d’Iran, des pays Arabes, de la Méditerranée, de l’Europe orientale, du Caucase et de la Sibérie. Ils étaient le centre du monde et surtout au cœur du plus formidable brassage culturel qui n’ait jamais existé.
Successivement, cette région va connaître les influences d’Alexandre Le Grand, de la culture grecque, de la Turquie, qui à partir de cinq cents ans après Jésus-Christ devient le grand potentat régional et enfin de l’Islam puisque les Arabes s’y installent à la fin du VIIe siècle. L’Ensemble folklorique national « Sabo » rend compte de cette grande variété culturelle. Son spectacle est un voyage sur la route de la soie, à la rencontre de civilisations.
La musique ouzbek se caractérise par une grande variété des genres. On peut diviser les chansons et les musiques en deux groupes. Celles exécutées à l’occasion de moments précis de la vie en société et celles improvisées. Au premier groupe, se rapportent les chansons liées aux rites, au travail, aux cérémonies ou aux jeux qui marquent le calendrier ouzbek.
La musique ouzbek est connue pour ses chansons traditionnelles dites « kochouk ». Composées de petits couplets, poétiques, elles racontent la vie quotidienne mais aussi l’actualité d’un village.
Dans la tradition de ce pays, les danseurs dialoguent en permanence avec l’orchestre et les chanteurs. Les danses sont très différentes d’une région à l’autre de l'Ouzbékistan. Celles de la zone de Fergana se distinguent par l'aisance et l'éloquence des mouvements. Le pas y est facile et glissant, les mouvements sont originaux et s’exécutent en cercle. A Khoresm et Boukhara, on danse avec des percussions appelées « kayrakam ». L’Ensemble folklorique national « Sabo » présente plusieurs dizaines de tableaux qui rendent compte de l’extrême richesse et diversité de ces arts et traditions populaires.
Grâce à la route de la soie le monde a changé. Les influences orientales se transposèrent à l’ouest et vice versa. Dans les lumières de l’Orient, l’Ensemble folklorique national « Sabo » nous invite à un voyage extraordinaire et nous fera comprendre comment l’Orient et l’Occident s’unirent en Ouzbékistan.
Retourner au contenu