République de Kabardino Balkarie - Festivals du Sud

Aller au contenu

Menu principal :

Programmation > 2017


republique de
kabardino
balkarie




ensemble folklorique national


balkarie
La République de Kabardino-Balkarie est l’une des sept républiques autonomes de la fédération de Russie située au nord de l’espace caucasien. Ce territoire, annexé par la Russie entre 1764 et 1857, est en grande partie l'héritier de la Kabardie formée entre le XVème et le XVIème siècle, ainsi que des terres peuplées de Balkars.

L’Ensemble folklorique national « Balkarie », créé en 1988, est le conservatoire des arts et traditions populaires de cette petite république qui lutte au quotidien pour conserver son identité.

Leur folklore reflète particulièrement l'âme de son peuple : son tempérament, ses mœurs, ses représentations de la beauté. Le spectacle manie le chaud et le froid, l’amour et la violence. Dans le premier rôle, les jeunes filles, grandes et superbes dans leurs formes altières, dansent avec la légèreté de sylphides dans la douceur des soies et la fragilité des couleurs. Leurs costumes sont admirables. Dans le froissement des soies tantôt blanches, tantôt multicolores, elles symbolisent la paix du guerrier et la chaleur des retrouvailles.

Les hommes représentent la force du geste et rivalisent de sauts plus ahurissants les uns que les autres. Ils retombent sur leurs genoux avec une aisance qui stupéfie. Ils sont aussi des combattants qui portent à leur taille des poignards, sans lesquels ils ne se déplacent pas et sur leur poitrine des cartouchières qui sont leur autre moyen de défense. Ils sont vêtus de manteaux épais et colorés, parfois brodés, coiffés de bonnets de fourrure et chaussés de longues bottes de cuir fin qui épousent parfaitement leurs jambes et leurs pieds, et les assurent d’une souplesse dont chaque pas est soigneusement codifié. Parfois, des couleurs plus vives viennent égayer l’austérité relative de leurs vêtements.

Quand leur colère est à son comble, ils brandissent de larges couteaux dont ils jouent dangereusement. Certaines danses rappellent leur engagement militaire. Avec leur heaume de métal tissé, ils ressemblent à de lointains croisés. Leurs tambours accompagnent quelques unes de leurs danses les plus brutales mais, l’accordéon, les Balalaïkas et aussi les voix superbes des femmes rassurent leur poésie.

Le spectacle de l’’Ensemble folklorique national « Balkarie », réglé sur des chorégraphies minutieuses, est un régal pour l’œil et pour la poésie qui s’en dégage.

Il témoigne d’un amour farouche de ce peuple pour son passé qu’il continue de défendre avec infiniment de talent.
Retourner au contenu | Retourner au menu